page 63 revue Bateaux n°81

TRITON

Architecte: Carl A. ALBERG (USA)


image 81_63_01.jpg

Le compartiment toilette:

la cuvette au-dessus du siège est mobile.

Au fond le poste avant est largement éclairé grâce au pare-brise panoramique.


La porte qui sépare la cabine du compartiment toilette s'ouvre désormais vers l'avant et peut ainsi rester ouverte sans danger en navigation. Elle se rabat sur la droite où nous trouvons une large penderie complétée d'un placard à cirés qui sera très apprécié. A babord, c'est le siège des W.-C., ainsi qu'une cuvette de toilette montée sur glissière et, de ce fait, escamotable. Un placard complète cet ensemble maintenant éclairé et aéré par un hublot ouvrant.

Une deuxième porte ouvre sur le poste avant classique, où se trouvent deux couchettes de bonne taille largement éclairées par le fameux "pare-brise Jouët ".

L'aération est assurée à l'avant par un aérateur d'étrave dont le rendement nous a rempli d'admiration, aussi bien en mer qu'au mouillage, L'arrivée d'air se fait par un petit contrôleur de débit orientable. Dans la cabine, deux aérateurs dorades remplissent le même rôle. Ajoutons que le double roof donne un grand isolement thermique et sonore et que la vie à bord du Triton est particulièrement agréable, même en navigation.

La table à cartes est prévue amovible et renferme sa réserve de cartes. La table de repas est centrale, du type portefeuille, permettant le passage vers l'avant lorsqu'elle est ouverte à moitié. Nous sommes heureux que le constructeur ait abandonné la table qui, autrefois, venait bloquer la porte, empêchant toute circulation vers l'avant. Au repos, la table pliée disparaîtra, accrochée derrière la porte.

La réserve d'eau occupait autrefois la plus grande partie du dessous de la couchette bâbord. Désormais, une réserve de 80 litres est prévue sous le plancher de la cabine, abaissant ainsi le centre de gravité et dégageant le dessous des couchettes.

Le moteur que le constructeur a " choisi pour vous " est un Universal 30 CV avec démarrage électrique. Sa puissance paraîtra au premier abord largement exagérée. Rappelons seulement que ce bateau confortable est vendu aux U.S.A. comme étant un " auxiliary sloop " et que, s'il présente de réelles qualités de voilier, l'architecte l'a cependant prévu avec un moteur léger et puissant qui apportera, le cas échéant, une sécurité remarquable et tes possibilités de rallier un port dans un minimum de temps, grâce aux quelque 8 nœuds qu'il permet d'atteindre. Sa puissance est impressionnante et ses accélérations inusitées sur un voilier de cette taille: ajoutons que sa consommation (moins de 4 litres), nous a heureusement surpris.

L'aération du moteur, qui jusqu'ici laissait à désirer, doit être revue.

La crépine pour l'eau de refroidissement était placée trop en arrière, donnant lieu à des désamorcages dangereux; elle sera avancée pour éviter cet écueil.

Le long du moteur, sur babord, un tube permet le rangement judicieux de la gaffe et d'autres espars.

Les bancs du cockpit s'ouvrent sur deux vastes coffres donnant accès au presse étoupe, Ces coffres, qui seront désormais bien séparés du compartiment moteur dans lequel ils avaient tendance à se vider, renferment à tribord le réservoir d'essence et, à babord, la bouteille de gaz enfermée dans un bac se vidant à la mer. Ces deux coffres laissent une bonne place pour le rangement des voiles, des défenses, des aussières et même, au besoin, d'un canot pneumatique ou des béquilles, si l'on a eu la bonne idée de les commander démontables.


51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65

<< précédente / suivante >>

sommaire