page 64 revue Bateaux n°81

TRITON

Architecte: Carl A. ALBERG (USA)


image 81_64_01.jpg


CONCLUSION

II semble que les Chantiers Jouët veuillent faire de 1965 L'année du Triton comme ils l'avaient fait précédemment avec le Golif ou Pénélope. Nous sommes heureux de constater que ce bateau, qui renferme en lui toutes les possibilités de séduction, donne lieu à une bonne mise au point de toutes ses qualités.

Nul doute que les nombreux agréments qu'offre le Triton sauront vaincre les hésitations que suscitera son prix, car il faut bien avouer que ce n'est pas un bateau bon marché. On peut regretter que le confort soit à ce prix et la concurrence hollandaise dans ce domaine peut se faire fortement sentir.

Près de cinq cents Tritons naviguent actuellement, dont plus de trente en France. Tous ceux qui cherchent le croiseur de luxe, d'un maniement facile, d'une longueur raisonnable, d'un confort certain avec 4 couchettes et 2 cabines bien séparées, rapide à la voile et au moteur, d'un entretien facile, d'une esthétique heureuse, trouveront dans le Triton, si leur budget le leur permet, un heureux compromis qu'ils garderont longtemps.


51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65

<< précédente / suivante >>

sommaire